Fleur-araignée

(dédiée à Sylvie Chambonnet)
C'est une fleur un peu spéciale, découverte à « La Tyre » (pièce non complètement en bio, mais où la flore sauvage est conservée pendant cinq années), qui à la capacité de se déplacer grâce à ses cinq pattes.
Elle change d'environnement, de biotope, quand celui-ci devient trop pollué ou qu'il n'y a plus assez de nourriture.
Il semblerait que ce soit un atout pour la qualité du sol.
C'est une fleur apétale, c'est-à-dire sans pétales.
Elle est ici dans sa phase masculine… ne présentant que des anthères porteur de pollen.
Le stade féminin se développe quand la fleur est en bouton.
Le stigmate alors développé, est accessible aux insectes grâce aux orifices à la base des pattes.





images

Château Bouscassé

Alain Brumont
Maumusson-Laguian
Gers

Mai 2009--Septembre 2009