Avena niveriensis

Cette fleur voudrait raconter l'histoire de la biodiversité qui fait le paysage. Paysage modelé par l'être humain, et principalement par les agriculteurs.
Le paysage qui devient un ensemble d'objets, agencés dans l'espace, et qui résulte des aménagements et des pratiques de production successifs mis en œuvre (par les agriculteurs).
Le paysage ne peut être réduit à sa seule valeur économique, ou utilitaire pour nourrir, vêtir, abriter, chauffer l'être humain, il contient cette biodiversité qui le fait exister.
Tous ces êtres vivants (y compris les bactéries), constituent le paysage, sans rentabilité directe pour l'être humain, leur seule valeur (et c'est immense !) est d'exister et de faire exister un paysage dans sa diversité et dans son évolution. La destruction d'un maillon de la chaîne remet inévitablement en cause l'équilibre général.
Les pratiques agricoles irresponsables détruisent invisiblement et irrémédiablement cet équilibre… donc le paysage.
On pourrait dire que la biodiversité est un miroir de nos relations avec les autres espèces vivantes.


Les Territoires occupés
Metalovoice

Corbigny
Juillet 2007 Septembre 2008
(Nièvre)

images

Retour